Yourproj e  c    t
Informatique
Loisirs & Logiciels
La sauge des prés (Salvia pratensis)
(Lamiacées)
Sauge des prés (Salvia pratensis) Vue générale
Sauge des prés (Salvia pratensis) inflorescence
Une corolle béante à deux lèvres
La sauge des prés est une plante de la famille des Lamiacées. Cette famille de plantes très homogène se reconnait facilement  à la forme de la corolle dite à 2 lèvres, qui donnait auparavant son nom à la famille : les labiées, du latin « labia » lèvre.  Les règles de nomenclatures botaniques actuelles imposent que le nom de la famille dérive du nom d’un genre, c’est pourquoi la famille ne s’appelle plus « Labiées » mais « Lamiacées » qui dérive du genre « Lamium », du grec « lamia » signifiant Lamie, une créature mythologique, monstre, ogre ! Regardez la fleur, vous n’avez pas l’impression qu’elle va tout dévorer ! Les lamiacées sont réparties sur une grande partie du globe avec cependant une préférence pour les zones méditerranéennes. C’est la famille du thym, du romarin, du basilic, de la lavande, de la menthe, de l’origan, des lamiers et bien d’autres.

Une plante aromatique
La sauge des prés (Salvia pratensis L.) est une plante de 30 à 80 cm à la tige quadrangulaire*, aux feuilles opposées, ovales plus longues que larges, rugueuses et fortement réticulées. Au moindre contact, les poils à essence se rompent dégageant une odeur caractéristique. Sa cousine, la sauge officinale, est utilisée comme aromate.
L’inflorescence est une cyme* composée de verticilles* de fleurs à deux lèvres, de couleur  bleue à violette rarement blanche. Le style portant un stigmate fourchu comme une langue de vipère ressort nettement de la corolle. L’inflorescence est très souvent glanduleuse*. Suivant les endroits où on la rencontre l’aspect de l’inflorescence est très variable.

Un ingénieux mécanisme
Les lamiacées ont généralement 4 étamines, mais les sauges n’en ont que 2 de fertiles. Les deux autres ont régressé et forment un balancier stérile. Lorsqu’un insecte pénètre dans la fleur, sa tête appuie sur le balancier ce qui a pour effet, par le biais d’une articulation, d’appliquer l’étamine fertile sur son dos, déposant alors le pollen en vue d’un transport vers une autre fleur. Cette pollinisation par les insectes dite « entomophile » est utilisée par plus de 80% des espèces végétales, c’est dire l’importance des insectes sur terre.
Une fois la fleur fécondée celle-ci donnera un petit fruit sec et indéhiscent* visible au fond du calice et qui se divisera en 4 parties, ce fruit est nommé tétrakène (4 akènes). Ces akènes ne disposant d’aucun appendice facilitant leur dispersion, on parle de dissémination  barochore* c'est-à-dire uniquement par le fait de la gravité, les graines tombant à proximité de la plante mère.
La sauge développe une profonde racine qui lui permet de bien résister à la sécheresse.


Les noms scientifiques expliqués
*Salvia provient du latin « salvo » sauver, guérir et « salvus » en bonne santé, indiquant un usage médicinal lointain et toujours d’actualité. Pratensis  se traduit par « des prairies ».
Sauge des prés (Salvia pratensis) Feuille
Sauge des prés (Salvia pratensis) Mécanisme étamines rentrées
Sauge des prés (Salvia pratensis) Mécanisme étamines sorties
Sauge des prés (Salvia pratensis) Schéma du mécanisme des étamines
Lexique :
Quadrangulaire : à quatre angles, de section carrée.
Cyme : inflorescence définie (c'est-à-dire avec un  nombre de fleurs déterminée) dont l’extrémité est occupée par une fleur, contrairement à une grappe (inflorescence indéfinie) où le sommet est occupé par un bourgeon qui permet une croissance « perpétuelle ».
Verticille : se dit d’un ensemble d’organes (feuilles, fleurs etc.) insérés en un  même point sur la plante. Regardez les fleurs de la sauge, elles sont regroupées par 2 à 6 en un verticille, ou plus précisément en deux  pseudo- verticilles.
Glanduleux : qui porte une ou plusieurs glandes, la plupart du temps sur des poils.
Indéhiscent : Se dit d’un fruit qui ne possède pas de mécanisme d’ouverture automatique à maturité pour libérer les graines. Celles-ci  ne seront libérées du fruit que lors de sa décomposition.
Barochore : du grec « baros » pesanteur.  Mode de dissémination des graines dont le facteur principal est la gravité.
Ci-dessous la sauge officinale (Salvia officinalis)
Sauge officinale (Salvia officinalis) Fleur
Sauge officinale (Salvia officinalis) Feuille
Dicton : qui a de la sauge dans son jardin ne connaît pas le médecin !
Photographies Thierry Pernot (Jura)
YOURPROJECT INFORMATIQUE  EURL au capital de 10 000€    Gérant: Thierry Pernot  Contact: yourproject@orange.fr  Siège social: 27 rue Saint-Georges 39360 Larrivoire    Siret: 51303003100019  NAF:6201Z  N° TVA: FR29513030031